[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Le sturmpanzerwagen A7V]
[Char Léger Renault FT Modèle 1917]
[Char Léger Renault FT Modèle 1917]
[]
[]
[]
[Plan du site Première Guerre Mondiale]

Le sturmpanzerwagen

Char Renault

Cliquer sur les images pour en savoir plus    Cliquer sur les images pour en savoir plus    Cliquer sur les images pour en savoir plus

Cliquer sur les images pour en savoir plus
 

Char Renault

Char Renault

Le sturmpanzerwagen A7V

Du côté français, les premiers chars ne sont engagés qu'en avril 1917, également avec peu de succès. Les tanks français deviennent plus efficaces, avec les chars Renault, engins légers (6,5 tonnes), qui jouent un rôle décisif en juillet 1918.

Le sturmpanzerwagen A7V fut le seul char d'assaut construit par l'armée allemande en 1918. L'armée ne croyait pas à l'utilité du char d'assaut. Simple « boîte  blindée » imposante et très peu maniable, il ne fut construit qu'en une vingtaine d'exemplaires avant la capitulation du 11 novembre 1918.


  

 Pendant la Première Guerre mondiale, l'armée britannique utilise pour la première fois en 1916, des blindés, à Flers (dans la Somme). Il s’agit du jumelage d’un tracteur, avec des chenilles, pour permettre de traverser les obstacles, comme les tranchées et les barbelés. Les chars inspirent la terreur dans les troupes allemandes. Ils écrasent les barbelés et offrent une importante puissance de feu, grâce à leurs mitrailleuses et à leurs pièces d'artillerie, mais ils ne réussissent pas à percer les lignes allemandes. Aucun char ne peut opérer sur un terrain boueux et criblés de cratères et ils sont aussi lents qu'un soldat à pied. La première véritable bataille entre blindés, n’aura lieu qu’en 1918, à Villers-Bretonneux. Les chars d'assaut joueront tout de même un rôle important dans la rupture des fronts en 1918.

Première Guerre Mondiale: Les blindés